Tsipras veut rapidement exécuter les réformes du plan d’aide

Oct 04, 15 Tsipras veut rapidement exécuter  les réformes du plan d’aide

Le premier ministre grec, Alexis Tsipras a annoncé samedi qu’il voulait évoluer rapidement dans la mise en œuvre des réformes relatives au plan d’aide internationale pour que la Grèce puisse quitter la tutelle des créanciers et repartir sur les marchés financiers.

« Nous devons vite finir la première évaluation (du programme de réformes par les créanciers), afin que l’obligatoire débat sur la réorganisation de la dette puisse débuter », a lancé M.

Aux parlementaires de son parti Syriza il s’est adressé en ces termes : « Notre but principal est de quitter aussi rapidement que possible la supervision (des créanciers) et de repartir sur les marchés financiers internationaux », a-t-il poursuivi.

Le troisième plan d’aide internationale stipule l’octroi de trois milliards d’euros, qui verra le jour en fin novembre, suivant l’avancée le lancement des réformes disponibles dans le programme. Les créanciers traiteront l’audit fin octobre.

Dès la fin octobre, M. Tsipras devra faire voter une correction au budget 2015 avec de nouvelles coupes dans les retraites, une réforme de l’impôt sur le revenu et un raffermissement de la fiscalité lourd pour les agriculteurs.
Le débat parlementaire commence lundi et prendra fin mercredi par un vote de confiance. Le Premier ministre a avoué que des « décisions ardues s’annonçaient ».

404